featured image

D’après l’étude Forrester de décembre 2013, les entreprises européennes de 100 à 1000 salariés expliquent que l’adoption d’une solution de Cloud Privé leur semble plus naturelle qu’une solution de Cloud Public.
Dès 2009, les professionnels du CRIP avaient déjà noté cette tendance naturelle. Nous pouvons constater que même si le Cloud Public a gagné en maturité et notoriété au cours de ces 4 dernières années, le Cloud Privé reste toujours la solution naturelle pour 67% d’entre eux.
Les principaux moteurs du Cloud Privé serait selon Forrester la quête de disposer de ressources à la demande et en particulier une mise à disposition immédiate dans un environnement bien connu, donc mieux sécurisé.
Parmi les 3 critères principaux avancés, le coût n’est pas mentionné. La recherche de flexibilité expliquerait 50% de la décision, 20% viendraient d’une réduction de la charge de travail interne et 10% de l’amélioration de la sécurité.
En termes de perception de la flexibilité, il est souvent mis en avant l’accompagnement et le conseil. La flexibilité constitue donc un argument très fort, bien plus global que la simple possibilité de définir son architecture idéale sans contrainte d’évolutivité. Les entreprises attendent de leurs prestataires une vision globale de leur infrastructure.

    ×