Si l’année 2015 a été marquée par un début de prise de conscience des entreprises sur la sécurité de leur système informatique le sujet reste plus que jamais d’actualité en ce début d’année 2016.
Ultra connectivité, télétravail, sécurisation des données mobiles, gestion des mots de passe réseaux sociaux, surf…. les dernières études révèlent une attitude désinvolte des salariés en matière de sécurité informatique et de gestion des systèmes d’information des entreprises.

La sécurité reste sous-estimée dans les PME-PMI.

« … Six employés sur dix déclarent prêter leurs appareils personnels et professionnels à d’autres employés de manière régulière. Près d’un employé sur cinq n’utilise pas de mot de passe sur ses appareils, et 22 % de ceux-ci indiquent ne pas appliquer de mesure de sécurité pour ne pas compliquer le partage. » (Source Aruba networks)

Malgré ce contexte d’accès ouvert au web, de prise de conscience des risques et la recrudescence des attaques virales, les PME françaises sont loin de faire ce qu’il faut pour se protéger. Elles sont par exemple une grande majorité à utiliser la messagerie native de leur FAI, ou un web mail peu sécurisé. Plus grave encore sur le plan juridique, les trois quarts d’entre elles sont incapables de dire où sont sauvegardées les pièces-jointes échangées avec leurs clients, sans garantie de confidentialité.

Mais au travers de la sécurité du réseau professionnel c’est tout un écosystème qui est mis en danger, non-respect de la charte informatique, bande passante explosé, perte de productivité des salariées, autant de sujets étroitement lié avec les droits de l’utilisation d’internet.

Afin de répondre aux nouveaux enjeux qui ne sont pas si nouveaux que ça, les dirigeants doivent prendre conscience que le piratage ou le dysfonctionnement des systèmes informatiques / d’information est un risque vital pour la pérennité leur business.

Une surveillance externalisée et la mise en place de procédures de sécurité informatique adaptées … sont non seulement un gage de sécurité pour l’entreprise mais aussi une économie en rapport aux risques auxquels elles sont exposées.

 

valid1Pour toute demande d’information complémentaire vous pouvez joindre nos équipes au 04 72 81 23 23
ou en nous écrivant sur contact@fmi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    ×